Séminaire doctoral de MoDyCo

BIENVENUE sur la page du séminaire doctoral du laboratoire MoDyCo.

 

  • Cette année, les organisatrices du séminaire sont : Delphine Battistelli et Frédérique Sitri.
  • Cette page est en cours d'élaboration : toutes les informations concernant certains séminaires seront publiées prochainement.

 

SÉMINAIRE DOCTORAL 2014-2015

La prochaine séance du séminaire doctoral du laboratoire MoDyCo, de l'Ecole Doctorale 139 et de l'Ecole Doctorale 180 aura lieu le :

 

Mardi 27 janvier de 11:00 à 13:00
à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense

Bâtiment A - 3ème étage - salle A304
 

 DEVELOPPEMENT MULTIMODAL ET ACQUISITION DU LANGAGE

CHEZ LE JEUNE ENFANT

 

Ce séminaire a pour objectif de presenter des travaux récents qui mettent en evidence l’importance de prendre en compte les modalités non verbales de communication dans l’acquisition du langage chez le jeune enfant, envisagée du point de vue de la pragmatique développementale. Il sera composé de deux interventions proposées par Jessica Barraza-Bizama, doctorante en sciences du langage sous la direction de L. Danon–Boileau à Paris Descartes et Michèle Guidetti, professeur de psychologie du développement, en délégation CNRS à Modyco.

Évaluation de la communication chez l’enfant en termes d’actes de langage.
Stratégies multimodales d’interaction utilisées par l’enfant face à l’adulte
(Jessica Barraza-Bizama)

Parler une langue ou communiquer avec des gestes signifie adapter un comportement déterminé par des règles complexes dans une situation de communication donnée. A chaque fois que le langage n’est pas transparent, les capacités pragmatiques et les éléments non verbaux doivent être mis en œuvre afin que le succès de la communication soit assuré.

Notre recherche porte sur l'occurrence de trois gestes conventionnels: pointage, affirmation et négation (refus) gestuels et la possibilité de distinguer leurs différentes fonctions en prenant en compte la combinaison de ces gestes et les actes de langage en tant que vecteurs de la direction de l'intention, à partir de la classification de Searle et Venderverken (1985). Bien que les éléments verbaux ne soient pas encore tous acquis et bien maîtrisés par l'enfant, il communique et réussit la plupart du temps à se faire comprendre grâce à l'exploitation qu'il fait de composants que nous étudions. Nous serons spectateurs du passage de l'étape pré-linguistique à l'étape linguistique et nous observerons comment l'enfant mobilise toutes ses capacités communicatives pour manifester ses états mentaux et atteindre ses objectifs en utilisant différentes stratégies en interaction avec l'adulte.

Le cadre théorique sur lequel nous nous basons pour analyser les aspects étudiés s'appuie sur les travaux de Searle et Vanderveken (1985) Bernicot et al. (2010), Bruner (2002), Kerbrat-Orecchioni (2001), Poyatos (1994) et Guidetti (2003), entre autres auteurs.

Ce travail utilise une méthodologie qualitative et quantitative pour l'analyse de données. On travaille en deux temps, d'abord on fait une analyse longitudinale, ainsi on observera la production de ces éléments dans les interactions de six enfants entre dix-huit mois et cinq ans. Le corpus est composé de deux tranches d'âge : la première tranche d'âge correspond aux enfants âgés de dix-huit mois à deux ans et onze mois et la deuxième tranche correspond aux enfants âgés de trois à cinq ans. Ces tranches d’âge ont été définies relativement au développement cognitif de l'enfant. Dans un deuxième temps, on fera l'analyse d'un individu de l'échantillon pour rendre compte de l'évolution diachronique des éléments étudiés.

Il nous semble une priorité d'observer la typologie des articulations entre ces éléments gestuels et pragmatiques dans le contexte du développement langagier des enfants tous venants, car ce sont des facteurs qui ont un rôle communicatif bien avant l'émergence du langage. Bien il s'agisse d'un aspect toujours influent dans la recherche sur l'acquisition du langage, la gestuelle en situations quasi-naturelles et son rapport à la fonction pragmatique dans le continuum d'une interaction devient peu à peu un sujet d'actualité et nous proposerons quelques hypotheses en ce sens.

Mots clés : acquisition, pragmatique, actes de langage, éléments paraverbaux, reformulation

Gestes, multimodalité et développement de l’humour chez le jeune enfant (Michèle Guidetti)

Il est relativement nouveau de considérer qu’apprendre à parler c’est aussi apprendre à faire des gestes et produire des mimiques qui vont enrichir le message verbal. On sait maintenant que les gestes du jeune enfant jouent un rôle crucial dans les acquisitions langagières, à l’âge où se met en place un système intégrant paroles et gestes et se manifestant en particulier à travers les combinaisons entre les gestes et les mots. Par ailleurs, la gestualité dans sa dimension coverbale, loin de régresser après l’âge de deux ans, se transforme et continue à se développer tout au long de l’enfance au fil des acquisitions. En grandissant, l’enfant va donc accroître le répertoire de ses modalités communicatives (gestes co-verbaux, gestes pouvant se substituer au langage etc.) qu’il va pouvoir combiner ou non avec le langage verbal. C’est la combinaison de ces différents registres et le choix d’utilisation que l’enfant va en faire qui va caractériser le développement. Enfin, si l’humour constitue un aspect important des interactions sociales, il a pourtant été peu étudié chez le jeune enfant. L’objectif de nos travaux en cours est de contribuer à une meilleure connaissance du développement de la production et de la compréhension de l’humour et de ses précurseurs non verbaux chez le jeune enfant entre 1 et 5 ans dans ses aspects pragmatiques et discursifs.

Nous présenterons des travaux récents (Colletta, Guidetti, Capirci, Cristilli, Demir, Kunene, & Levine, 2015; Guidetti, 2015; Guidetti, Fibigerova & Colletta, 2014) et des travaux en cours sur ces questions et discuterons les points à résoudre pour avancer dans notre connaissance de l’acquisition du langage du point de vue du développement multimodal.

Mots clés : acquisition, pragmatique développementale, gestes, humour, multimodalité

Références bibliographiques

Bernicot, J., Veneziano, E., Musiol, M.& Bert-Erboul, A. (2010). Interactions verbales et acquisition du langage. Paris :L’Harmattan.

Bruner, J. (2002). Comment les enfants apprennent à parler. Paris : Retz

Colletta, J.M., Guidetti, M., Capirci, O., Cristilli, C., Demir, E., Kunene, R., & Levine, S. (2015). Effects of age and language on co-speech gesture production: An investigation of French, American, and Italian children’s narratives. Journal of Child Language, 42/1, 122-145.

Guidetti, M. (2003). Pragmatique et psychologie du développement: Comment communiquent les jeunes enfants. Paris : Belin.

Guidetti, M. (2015). Gestures and multimodal communication: developmental and pathological aspects. In : C. Astesano & M. Jucla (eds). NeuroPsychoLinguistic Perspectives on Language Cognition. Abigdon : Routledge.

Guidetti, M., Fibigerova, K., & Colletta, J.M. (2014). Gestures and multimodal development : some key issues for child language acquisition. In: M. Seyfeddinipur & M. Gullberg (eds). From Gesture in Conversation to Visible utterance in action. (pp. 351-370). Amsterdam, Philadelphia: John Benjamins Publishing Company.

Kerbart-Orecchioni, C. (2001). Les Actes de Langage dans le discours, théorie et fonctionnement. Paris : Nathan.

Poyatos, F. (1994). Comunicacion no verbal I. Cultura, lenguaje y conversacion. Paralenguaje, kinésica e interacion. Madrid : Itsmo

Searle, J., & Vanderveken.D. (1985).Foundations of illocutionary logic. Cambridge, England: Cambridge University.

 

 


 


 

 

 


 

 

 

Séance du : Mardi 25 novembre de 11:00 à 13:00
à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense

Bâtiment A - 3ème étage - salle A304

La séance portera sur
« Langage et psychomotricité » et comprendra les interventions de :

- Alexandrine SAINT-CAST, Psychomotricienne PhD, Institut Supérieur de Rééducation Psychomotrice, " A propos du dialogue tonico-émotionnel"

 

À partir d’une vision interactionniste du développement de l’être humain, du postulat se référant à l’unité du corps et de la psyché, la psychomotricité aborde le développement des capacités à être et à agir de l’individu dans son contexte psychosocial. Dans cette vision intégrée du développement, il est considéré que les interactions psychologiques, perceptives et motrices de l’individu avec son milieu de vie, soumis aux influences environnementales et relationnelles, modèlent ses fonctions psychomotrices, qui sont également dépendantes de sa maturation neurologique (Vaivre-Douret et Khéroua, 2009). C’est par l’activité et l’expérience de son corps que l’enfant développe les capacités, puis éventuellement les compétences, qui lui permettent de se connaître, de connaître son monde, d’y agir et de s’y adapter (Soppelsa et Albaret, 2011).

 

 

- Novélie Rabassa, ISRP et doctorante Modyco, "Entre psychomotricité et langage Etude du lexique émotionnel chez des enfants de 9 à 11 ans présentant des troubles de la régulation tonico-émotionnelle"

Par cette recherche fondamentale, nous avons voulu étayer certaines observations cliniques, faites en psychomotricité, grâce à l’apport linguistique. En effet, la psychomotricité s’intéresse particulièrement au langage du corps et aux émotions qu’il véhicule, grâce notamment, au tonus musculaire. La linguistique s’inscrit parfaitement dans cette continuité de langage des émotions dans la mesure où elle renseigne sur leur structuration orale, et plus particulièrement lexicale. Or, l’expérience clinique auprès d’enfants en tant que psychomotricienne, comme un certain nombre de travaux, suggèrent que les enfants consultant en psychomotricité présentent souvent des troubles de la régulation tonicoémotionnelle et des difficultés pour gérer et verbaliser les émotions. Cette étude vise ainsi à étudier l’utilisation du lexique émotionnel primaire chez des enfants de 9 à 11 ans présentant des troubles de la régulation tonico-émotionnelle. C’est cette proximité entre corps et langage qui est donc questionnée afin d’analyser si un désordre tonico-émotionnel peut être associé à un déficit d’utilisation lexicale des émotions.

 

 


 

 

 

1ère séance : mardi 7 octobre 2014, 13-15h, salle A304

 

Geste, communication : régularités et pathologies

 

Séance organisée par L. Danon-Boileau

 

 

Mary-Annick Morel : La question de la mimo-posturo-gestualité. Régularités

Après une brève mise en place des différentes composantes de la mimo-posturo-gestualité et de la structuration qu'elles organisent dans le flux de la parole continue en dialogue spontané, on montrera à l'aide d'exemples la part importante prise par le regard et les phénomènes de suppléance qui s'opèrent entre les marques du registre de l'intonation et celles propres au geste. On soulignera enfin la place et le rôle décisif de celui qui écoute dans l'organisation du discours de celui qui s'exprime.

 

Laurent Danon-Boileau : La question de la mimo-posturo-gestualité. Pathologie : l'exemple des enfants autistes

Le propos de l'exposé est de répondre à la question suivante : les enfants autistes sont-ils dépourvus de communication gestuelle?

Après avoir donné un bref aperçu des données actuelles sur la pathologie de la communication chez les enfants autistes et sur les signes précurseurs tels que peuvent les révéler les films familiaux, on montrera que, contrairement à diverses idées reçues, il serait faux de dire que l'enfant autiste ne dispose d'aucune communication mimo-posturo-gestuelle. On s'efforcera de montrer en quoi consistent les spécificités de l'abord de sa communication et à quelles difficultés on peut les rapporter. On montrera également quelques aspects du travail pluridisciplinaire qu'implique sa prise en charge thérapeutique. On soulignera enfin l'extrême variété du spectre autistique et la nécessité qu'il y a à établir des différences entre les types de pathologies et au-delà de cela entre les individus, tant il est vrai que si « il n'y a de science que du général, seul le particulier existe » (Aristote).

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIENVENUE sur la page du séminaire doctoral du laboratoire MoDyCo, de l'ED139 et de l'ED180.

 

Programme 2013-2014 

Les séances ont lieu un mardi par mois, de 14h-16h30.

Salle : Salle G-614 (sauf indication contraire), Paris Ouest – Nanterre La Défense

Toutes les séances sont annoncées dans la rubrique Actualités - Séminaire de MoDyCo


 

22 OCTOBRE : « Sémiotique(s)»

Salle G 614

-Gius GARGIULO (MoDyCo-Université Paris Ouest Nanterre La Défense)  : « Le football comme langage entre médiafiction et fictionnement politique »

- Marc ARABYAN (Université de Limoges) : La "sémiotique de la lettre de l'alphabet"

- Pot de rentrée en salle A 407 après le séminaire

Voir les présentations


26 NOVEMBRE : « Questions sur le TAL »

Salle G 614

- Marcel CORI (Professeur émérite MoDyCo- Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

- Ilaine WANG (Doctorante MoDyCo)

 


 

10 DÉCEMBRE : « Philosophes et linguistes parlent-ils vraiment du langage ? »

Salle G 614

Séance organisée par Catherine Camugli-Gallardo (MoDyCo - Université Paris Ouest Nanterre La Défense) avec

Didier BOTTINEAU (Chargé de recherche MoDyCo) & Michel OLIVIER (Université Paris Ouest Nanterre - Département de philosophie)

 


 

21 JANVIER : «Le nom propre»

Salle G 614

- Jean-Louis VAXELAIRE (MCF, Université de Namur): "Les noms propres en tant que faits de texte".

- Agathe CORMIER (ATER à l'Université Paris Ouest, Jeune chercheur associé MoDyCo): "Pertinence de la personne pour l'analyse du nom propre".


 

25 FÉVRIER : « Autour de MPF: quelques exploitations des données d'un grand corpus non-standard» (séance organisée par Françoise Gadet)

Présentation de MPF, Françoise GADET

Paul CAPPEAU (Université de Poitiers)
"Confronter MPF à d'autres corpus : l'exemple de gens"

Sandrine WACHS (Université Paris-3), avec deux thésards de MoDyCo Paris-10: Nawal BOUSSOUIRA et Nacer KACI
"Des relevés lexicaux, pour quoi faire?"

Programme de la séance 


 

11 MARS :Trois perspectives actuelles pour la sémantique lexicale

- Olivier BONDEELLE (Doctorant MoDyCo)"Polysémie et éléments de structuration du lexique wolof: quelques analogies"
- Pierre CADIOT (Professeur Université d’Orléans) "Des propriétés extrinsèques aux motifs"
-René-Joseph LAVIE (MoDyCo) "Les mots français 'instant' et 'moment', une mise en relation avec
l'origo"

 


 

8 AVRIL : L’acquisition de la langue des signes et ses troubles

- Caroline BOGLIOTTI (MoDyCo-Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

- Marion Blondel (Chargée de recherche UMR Structures formelles du langage- CNRS Université Paris 8)

- Laetitia Puissant (Doctorante MoDyCo)



20 ou 27 Mai : Le traitement médiatique de l’information d’actualité

Brigitte JUANALS (MoDyCo-Université Paris Ouest Nanterre La Défense) & Mathilde DE SAINT LEGER (CNRS MoDyCo)

Le nom duDoctorant MoDyCo et de l’intervenant extérieur sera communiqué ultérieurement.


 

17 JUIN : Le marquage linguistique de la référence

Lucie ROUSIER-VERCRUYSSEN (doctorante MoDyCo) & Anne Lacheret (MoDyCo-Université Paris Ouest Nanterre La Défense) : le marquage intonosyntaxique de la référence dans des corpus de français parlé : questions, hypothèses et première expérimentation

Michel CHAROLLES (Lattice- Université Paris3) : "Les expressions référentielles et anaphoriques : procédures de fixation ou de rattachement des référents et profondeur de traitement".

Catherine SCHNEDECKER (Université de Strasbourg) 


 

 Imprimer  E-mail