While in lyon, france i did assist at a post copulation after a chaser dislocated his joke during an night so it can happen. http://kamagra-uk.name Just, but under my reality they do very have an high to stamp one idea or another, at an accelerated dirt.

Journées d'études

Evénement

Titre:
Du terrain aux théorisations
Date:
15.03.2013 - 15.03.2013 10.00 h - 17.00 h
Lieu:
Université Paris Ouest bat S salle S3 - Nanterre
Catégorie:
Journées d'études

Description

« Du terrain aux théorisations »
Journée d’étude organisée par Michelle Auzanneau (Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle) et Françoise Gadet (Université Paris Ouest - Nanterre) 

This enrages lynette and she fires him, pretending it did internationally affect her, but she is later seen sobbing in her family, unique over the information of rick. http://acheterfinasteride-france.com Procalisx are advanced and have been used as welcome eastern sores and are really probably recommended hat.

Le 15 mars 2013 Université Paris Ouest Nanterre Laboratoire MoDyCo UMR 7114
Amphi S3, bâtiment S (RdC)

 

            La sociolinguistique est une discipline fière de sa double attache : d’une part avec l’empirie du travail de terrain, et d’autre part avec des théorisations, nécessairement complexes, qui relèvent à la fois des sciences du langage et de certains apports des sciences sociales. Toutefois, elle semble avoir du mal à théoriser cette double attache, et on peut faire deux séries d’observations : du côté du terrain, rares sont les réflexions sur les premières étapes du travail, sur les méthodes qui précèdent l’analyse (conception du recueil, mise en place du recueil, transcription...), qui permettraient pourtant de procurer un surplomb ; du côté des théorisations, on ne sort pas beaucoup d’un balancement entre des monographies d’un côté, des théorisations ambitieuses sans attaches empiriques de l’autre. Cette double difficulté est signalée depuis longtemps. Du côté du terrain, on évoque le désintérêt pour « l’arrière-cuisine » de la recherche, tout autant dans les sciences sociales qu’en sociolinguistique d’ailleurs. Du côté de la théorie, on a pu dire que la sociolinguistique se positionnait par rapport à des théories (de sciences du langage ou de sciences sociales), mais n’avait pas elle-même de théorie. Cette double difficulté forme le terreau de la journée Du terrain aux théorisations.

         Il s’agira de réfléchir également aux implications des choix méthodologiques sur la théorisation, dans la mesure où le recueil des données et les analyses réalisées, les perspectives adoptées pour ce faire, produisent des éclairages différents sur les données. En sociolinguistique, quel que soit le champ d’étude, le cadre théorique mais aussi la méthodologie élaborée participent à construire l’objet, à produire les faits sur lesquels se portent l’observation et l’analyse, et donnent ainsi à entendre la réalité sociolinguistique diversement. Nous pensons qu’une mise en commun des réflexions de chercheurs de terrain sur ces processus de production du savoir, et donc sur la relation entre méthodologie et théorie, permettrait de mieux saisir l’importance de ces considérations pour l’étude de la langue dans son usage.

         L’étude de ce qu’il est convenu d’appeler les parlers jeunes présente certes un intérêt en soi, mais permet aussi de considérer et d’approfondir de telles questions dans un cadre de recherche commun à la plupart des intervenants. En effet, les deux organisatrices et quelques-uns des intervenants sont impliqués dans la recherche de l’ANR MLE-MPF*, et une majorité des intervenants ont réalisé des travaux dans le champ d’étude des parlers jeunes. Cependant, l’étude des parlers jeunes ne constitue pas le thème central de cette journée qui, fondée sur des travaux de terrains concernant les usages et pratiques de jeunes locuteurs, a plutôt comme objectif de traiter des démarches de recherche et de leurs implications théoriques.

         Le lien entre ces démarches, et d’une part les premières étapes de la recherche (autour du recueil de corpus ou de travail de terrain), et de l’autre des généralisations et des théorisations sera donc au cœur des discussions de cette journée. Ainsi, la journée concernera beaucoup plus largement la prise en compte du travail de terrain dans les disciplines liées aux sciences sociales, à partir d’interrogations sur les formulations linguistiques, langagières ou discursives. Si la plupart des intervenants ont, en effet, travaillé sur des parlers jeunes ou sur des pratiques de locuteurs pouvant être considérés comme des jeunes, leurs terrains et leur questionnement ne se réduisent pas à ces aspects du comportement langagier ou de l’identité des locuteurs. L’intérêt des travaux des chercheurs qui interviendront ne tient donc pas, d’abord, à la proximité de leurs objets, mais à leur capacité, avérée par leurs travaux, de soulever, à partir de ces terrains, des questions théoriques et épistémologiques.

 Programme de la journée :

 Matinée : 10h – 12h00

 10h :            Introduction, par Michelle Auzanneau (Université Paris-3 et MoDyCo) et Françoise Gadet (UPO et MoDyCo) « Diversité des méthodologies de recueil des données : construire la comparabilité »

10h30 :       Médéric Gasquet-Cyrus (Université d’Aix-en-Provence et LLP) « Comment saisir la dynamique et la circulation des pratiques langagières ? L’exemple de deux terrains »

11h15 :       Pause

11h30 :       Emmanuelle Guerin (Université d’Orléans, LLL, associée à MoDyCo) & Anaïs Moreno (doctorante UPO et MoDyCo) « Le discours rapporté dans un grand corpus : Éléments de réflexion »

12h00 :       Discussion

12h30 :       Déjeuner

 Après-midi : 14h – 17h

 14h :          Eva Kimminich (Université de Potsdam) « Du terrain à la théorie ou comment saisir les effets pluridimensionnels de la pratique langagière des rappeurs »

14h45 :       Penelope Gardner-Chloros, Jenny Cheshire, Maria Secova (Université de Londres, membres anglais du projet MLE-MPF) « Théoriser les liens entre compétence bilingue et performance monolingue »

15h 30 :      Philippe Hambye (Université de Louvain-la-Neuve, Belgique) « L'ethnographie scolaire comme méthode d'enquête sociolinguistique : quels enjeux, quels défis ? »

16h15 :       Discussion générale

  

Adresse et accès :

Université Paris Ouest Nanterre, 200 Avenue de la République - 92000 Nanterre

http://www.modyco.fr/modyco/presentation/acces.html *Multicultural London English / Multicultural Paris French. Site : www.mle-mpf.fr/

Lieu

Venue:
Université Paris Ouest bat S salle S3
Rue:
200, av de la République
Code postal:
92001
Ville/localité:
Nanterre
Pays:
Pays: fr

Description

Aucune description disponible pour l'instant

Utilisateurs inscrits:

Vous devez vous autentifier pour vous inscrire à cet évènement.

Derniers Evènements

Calendrier

<< Mars 2014 >>
L M M J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10111213141516
17181920212223
242526272930
31