Evénements MoDyCo Modèles Dynamiques Corpus UMR 7114 http://www.modyco.fr Wed, 19 Mar 2014 00:50:17 +0100 Joomla! - Open Source Content Management fr-fr Trois perspectives actuelles pour la sémantique lexicale http://www.modyco.fr/details/504-trois-perspectives-actuelles-pour-la-semantique-lexicale http://www.modyco.fr/details/504-trois-perspectives-actuelles-pour-la-semantique-lexicale Lieu: Bâtiment C salle C 102a / Nanterre
Catégorie: Séminaires de MoDyCo
Date: 11.03.2014 - 11.03.2014
Heure: 14.00 h - 16.30 h
Description: Pierre Cadiot vient de décéder, je (RJ. Lavie) salue sa mémoire et exprime ma reconnaissance pour ce qu'il m'a/qu'il nous a appris. Il devait parler au séminaire de MoDyCo le 11 mars. A sa place, j'ai invité Jacques François (Université de Caen) à venir, il a accepté, je le remercie. La séance sera ainsi constituée :

Olivier Bondéelle
Polysémie et éléments de structuration du lexique wolof : quelques analogies

René-Joseph Lavie
Les mots français 'instant' et 'moment', une mise en relation avec l'origo

Jacques François
Les cartes sémantiques, un nouvel outil pour l'étude de la polysémie grammaticale ou lexicale, entre langues ou états de langues]]>
Séminaires de MoDyCo Tue, 11 Mar 2014 15:00:00 +0100
réunion LanGram http://www.modyco.fr/details/542-reunion-langram http://www.modyco.fr/details/542-reunion-langram Lieu: /
Catégorie: Groupes de travail
Date: 13.03.2014 - 13.03.2014
Heure: 14.00 h - 18.00 h
Description: rencontre avec M. Jörg Eschenauer, Président du Département de la Formation Linguistique de l’Ecole des Ponts ParisTech]]>
Groupes de travail Thu, 13 Mar 2014 15:00:00 +0100
Réunion LangGram http://www.modyco.fr/details/544-reunion-langgram http://www.modyco.fr/details/544-reunion-langgram Lieu: /
Catégorie: Groupes de travail
Date: 13.03.2014 - 13.03.2014
Heure: 14.00 h - 17.00 h
Description: Rencontre avec M. Jörg Eschenauer (Président du Département de la Formation Linguistique de l’Ecole des Ponts ParisTech)]]>
Groupes de travail Thu, 13 Mar 2014 15:00:00 +0100
Prépositions, conjonctions et connecteurs- (Colloque) http://www.modyco.fr/details/548-prepositions-conjonctions-et-connecteurs-colloque http://www.modyco.fr/details/548-prepositions-conjonctions-et-connecteurs-colloque Lieu: Maison de la Recherche salle D 040 / Paris
Catégorie: Colloques
Date: 14.03.2014 - 15.03.2014
Heure: 09.00 h - 18.00 h
Description: Les communications permettront d’aborder la question des mécanismes d’intégration inter-phrastiques et intra-phrastiques, et de les comparer, selon divers points de vue (diachronie , linguistique contrastive, contacts des langues, linguistique descriptive et formelle) en prenant pour objet des langues variées (français, italien, latin et langues romanes, allemand, russe, arabe et vietnamien).
Cette manifestation s’inscrit dans le prolongement de deux précédentes journées d’étude organisées à Nanterre (novembre 2008 et mai 2012) et des travaux du GT « Conjonctions en diachronie » qui se tient à Modyco depuis 2008 qui ont donné lieu à trois publications (Linx n°59, Langages n°190, juin 2013, Subordination et subordonnants dans les langues du monde, à paraître 2014 chez Champion)

Programme:

Vendredi 14 mars

9h00-9h30 Accueil et allocutions d’ouverture
9h30 -10h Thierry Ponchon (Université de Reims Champagne-Ardenne & STIH – Université Paris-Sorbonne) La particule outre de l’ancien français au français préclassique.
10h-10h30 Malinka Velinova (Université de Sofia & Université Paris-Sorbonne) Le tour « (connecteur +) cil + relative » en ancien français.
10h30-11h Thomas Verjans (GReLISC – Université de Bourgogne) De la partie du discours à l’espace catégoriel : l’exemple de termes pluri-catégoriels en français médiéval.
11h-11h30 Mathieu Goux (GRAC & ICAR – Université Lyon 2 & ENS Lyon) Le pronom déterminant lequel en français préclassique et classique.
11h30-11h45 Pause café
12h-12h30 Gabriela Bilbie (Labex EFL Laboratoire de Linguistique Formelle & Université Paris Ouest Nanterre La Défense) La forme dont en français et les relatives non-restrictives sans verbe en français. 12h30-13h Sabine Lehmann (MoDyCo – Université Paris Ouest Nanterre La Défense) Connecteurs et structuration textuelle en diachronie : du moyen français au français classique.
13h-14h30 Pause déjeuner

14h30-15h Serguei Sakhno (MoDyCo – Université Paris Ouest Nanterre La Défense) Polyfonctionnalité et transcatégorialité des morphèmes russe vrode et français genre : fonctionnement et aspects typologiques. 15h-15h30 Zinaida Sheremetyeva (Université Fédérale de l’Extrême Orient à Vladivostok) La préposition russe в кaчectвe et ses équivalents français.
15h30-16h Olga Inkova (Université de Genève) Du syntagme prépositionnel au connecteur : la préposition russe при + pronom.
16h-16h30 Pause café
16h30-17h Bilel Oussey (Université de La Manouba, Tunisie) Emploi des prépositions chez les étudiants trilingues tunisiens : quelle influence de l’arabe et de l’anglais ?
17h-17h30 Hana Iman Bensid (Université El Hadj Lakhdar Batna, Algérie) Étude comparative de la subordination intra- et interphrastique : le cas de que et de de en arabe et en français.
17h30-18h Bernard Dupriez (Belgique) Étude de cas de prépositions et de conjonctions en français.

Samedi 15 mars
10h-10h30 Alessandra Bertocchi (Université de Bologne) & Anna Orlandini (Université Toulouse Le Mirail) Le parcours de quasi du latin au roman.
10h30-11h Elisabetta Magni (Université de Bologne) Une grammaticalisation avec peine : le cas de l’italien apenna.
11h-11h30 Didier Bottineau (CNRS – MoDyCo) Connecteurs anté- et postposés : le cas de ma et pero en italien.
11h30-12h Pause café
Pierre-Yves Modicom (Université Paris-Sorbonne) L'allemand denn, entre coordonnant, connecteur et conjonction.
12h30-13h Ali Abdulhamid (Université des Comores) Une fois dans la subordonnée participiale : marqueur temporel ou subordonnant ?
13h-14h30 Pause déjeuner Présidente de séance : Hava Bat-Zeev Shyldkrot
14h30-15h Danh Thành Do-Hurinville (Inalco – SeDyl), Huy Linh Dao (Inalco – SeDyl) C n, un marqueur aux fonctions kaléidoscopiques : verbe, TAM, conjonction, particule finale.
15h-15h30 Denis Le Pesant (MoDyCo – Université Paris Ouest Nanterre La Défense) Relations logiques et conditions pragmatico-énonciatives dans le domaine de certains connecteurs de condition, de cause et de concession.
15h30-16h Andrée Borillo (CLEE/ERSS – Université Toulouse-Le Mirail) Quand une préposition dite spatiale devient l’expression d’une relation logico -temporelle de consécutivité.
16h-16h15 Bernard Combettes (Université de Lorraine & ATILF – CNRS UMR 7118) Conclusion.

Comité d’organisation Hava Bat-Zeev Shyldkrot, Annie Bertin, Sabine Lehmann et Thierry Ponchon & GT « Conjonctions en diachronie »

Avec le soutien de:

Laboratoire MoDyCo – UMR 7114
ÉCOLE DOCTORALE « CONCEPTS ET LANGAGES »
UFR Phillia Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Laboratoire STIH – EA 4509
ÉCOLE DOCTORALE « CONNAISSANCES, LANGAGES ET MODÉLISATION »
UFR de Langue Française- Université Paris IV Sorbonne]]>
Colloques Fri, 14 Mar 2014 10:00:00 +0100
Séminaire THEORIE DES OPÉRATIONS PRÉDICATIVES & ENONCIATIVES http://www.modyco.fr/details/554-seminaire-theorie-des-operations-predicatives-enonciatives http://www.modyco.fr/details/554-seminaire-theorie-des-operations-predicatives-enonciatives Lieu: INALCO / PARIS
Catégorie: Groupes de travail
Date: 21.03.2014
Heure: 14.30 h - 18.30 h
Description: SEMINAIRE DU GROUPE « TOPE » (THEORIE DES OPERATIONS PREDICATIVES ET ENONCIATIVES)

Laboratoire MODYCO Paris Ouest - Laboratoire SEDYL Inalco

L’objet de ce séminaire est de présenter et de discuter les recherches en cours au sein du groupe « Théorie des Opérations Prédicatives et Enonciatives », sur des données empiriques variées, tirées de langues variées, autour des grandes questions que peuvent poser les travaux d'Antoine Culioli. En 2013-2014, dans la continuité des années précédentes sur les unités puis sur les catégories, puis sur la composition, le thème retenu a été celui des relations entre composition et positions: il s'agit de prendre la mesure de ce que pourrait être le point de vue de la Théorie des Opérations Prédicatives et Enonciatives sur la question de la composition et sur la question des positions.

ATTENTION : EXCEPTIONNELLEMENT, LE SÉMINAIRE TOPE SE RÉUNIT DEUX VENDREDIS DE SUITE CE MOIS : LE 21 MARS ET LE 28 MARS.


Vendredi 21 mars 14h30

La forme finnoise olla V-ma-ssa (copule + base verbale-NMLS-INE) : identité des composants et construction de valeurs référentielles
Outi Duvallon
Cet exposé commencera par une présentation des suffixes qui s’ajoutent à une base verbale dans la forme V-ma-ssa : marque de nominalisation –ma/-mä et désinence du cas inessif ‑ssa/‑ssä. Nous formulerons ensuite une hypothèse sur les opérations de repérage qui sont à l’œuvre lorsque la forme V-ma-ssa s’emploie dans une structure prédicative avec la copule olla « être ». Enfin, nous examinerons les valeurs référentielles exprimées par cette construction (entre autres l’aspect progressif), qui varient en fonction du type aspectuel de la base verbale et de l’agencement des constituants dans l’énoncé.


La forme en –ing : participe présent, gérondif ? Une histoire de recomposition et de réanalyses successifs.
Eric Corre
Les linguistes anglo-saxons contemporains (Quirk 1985, Palmer 1987, Huddleston & Pullum 2004) ont abandonné la catégorisation traditionnelle de la forme en –ing (appelée « gerund-participle ») du verbe en participe présent et gérondif ; les raisons sont distributionnelles (l’analogie de fonctionnement gérondif/nom vs. participe/adjectif, est largement falsifiée), sémantiques (aucune différence d’aspectualité, par exemple, n’est détectable), et historiques. En effet, le vieil-anglais connaissait trois formes distinctes : un infinitif fléchi avec une désinence de datif, complément de la préposition to (and begunnon ða to wyrcenne, « and then they began to work »), appelé gérondif ; une forme de participe présent en –ende/-ande/-inde (Ān ðæra fugela eft fleogende cōm, « one of the birds came back flying »), un suffixe formant des noms d’action en –ung, puis -ing (Þæs landes sceawung, « the fact of seeing the land, the vision of the land »).
Dès le moyen-anglais, la première forme disparaît, remplacée par l’infinitif nu (non fléchi) ; le suffixe –ung/-ing acquiert petit à petit un fonctionnement prédicatif (phrastique), et recompose sa syntaxe au point de se confondre avec le participe présent en –ende/-ande ; de syntaxique, la fusion devient phonologique : dès l’anglais moderne précoce, il ne reste plus qu’un suffixe –ing. Le système des formes non-finies s’est entre-temps recomposé : en face de to/forto + verbe nu, la forme en –ing devient un second infinitif, que la grammaire traditionnelle appelle « gérondif ».
La forme progressive de l’anglais contemporain (be + -ing) a suivi un cheminement similaire : ses sources sont nombreuses et reflètent les recompositions et les réanalyses notées ci-dessus pour la forme en –ing : la périphrase be + participe présent en –ende du vieil-anglais (Ond hie þa… feohtende wæron, « and then they were/kept on fighting »), une structure appositionnelle utilisant aussi le participe en –ende (Iohannes wæs on westene fullijende, « Johan was in the desert, baptizing »), une construction prépositionnelle utilisant le nom verbal en –ung (he was on huntung, puis a-hunting, “ he was hunting”), et peut-être d’autres encore. A partir du moyen-anglais, toutes ces formes sont devenues –ing, la préposition est tombée, si bien qu’au début de l’anglais moderne (17è-18è siècles), il ne restait qu’une forme : be + V-ing, qui ensuite s’est grammaticalisée pour devenir le progressif actuel.
Cette communication vise à exposer des données complexes, et tentera de répondre à une question majeure : a-t-on une seule forme en –ing ou plusieurs en anglais contemporain ? Et quelle(s) valeur(s) référentielles(s) lui attribuer ?


VENDREDI 28 MARS
Sur la position des verbes dans les constructions verbales sérielles
Denis Paillard]]>
Groupes de travail Fri, 21 Mar 2014 15:30:00 +0100