Calendrier

Mois précédent Jour précédent Jour suivant Mois suivant
Par année Par mois Par semaine Aujourd'hui Rechercher Aller au mois
Télécharger au format iCal
Séance 4 : 6 février 2018 Christophe Parisse (MoDyCo, UMR 7114), Sophie de Pontonx (MoDyCo, UMR 7114) & Aliyah Morgenstern (PRISMES, Université Paris 3, EA 4398) ; Elise Guy-Guyenet (MoDyCo, UMR 7114)
Mardi 06 Février 2018, 11:00 - 13:00
Clics : 349
par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Christophe Parisse (MoDyCo, UMR 7114), Sophie de Pontonx (MoDyCo, UMR 7114) & Aliyah Morgenstern (PRISMES, Université Paris 3, EA 4398) - Construction interactive de la temporalité chez l'enfant

Le développement de la temporalité chez l’enfant correspond au développement de fonctions très abstraites. L’étude du développement des formes temporelles dans un corpus de 2 enfants en interaction spontanée avec leurs parents permet de montrer comment ces fonctions peuvent être acquises sans aucun caractère inné. Nous présenterons notre approche théorique, notre méthodologie et les résultats que nous avons obtenus en particulier dans l’acquisition de l’imparfait.

Elise Guy-Guyenet (MoDyCo, UMR 7114) : Acquisition du langage en Langue des Signes Française (LSF) : de la communication prélinguistique aux premiers signes

Ce projet s’inscrit dans le cadre des recherches en psycholinguistique sur l’acquisition du langage en langues des signes (dorénavant LS), langues à modalité visuo-gestuelle utilisées par les communautés sourdes. Les signes (employés ici comme équivalents de « mots ») sont les unités lexicales des LS. Les travaux relatifs à l’acquisition du langage en LS ont montré que les enfants signeurs suivent la même trajectoire développementale que les enfants entendants qui acquièrent une langue vocale (Petitto, 1988 ; Newport & Meier, 1985). Point important, la communication précoce des enfants signeurs et entendants est marquée par l’utilisation de différents types de gestes communicatifs qui précèdent et accompagnent le développement lexical. Or en LS, le medium d’expression étant unimodal par nature, gestes et signes sont produits dans la seule modalité visuo-gestuelle. Dès lors, la question qui se pose et qui constitue la base de ce travail est la suivante : comment se réorganisent et s’articulent les moyens de communication (répertoire gestuel communicatif et gestuel linguistique) du jeune enfant signeur dans le développement langagier précoce ? L’analyse de cette articulation geste-signe est effectuée à partir d’un corpus longitudinal d’interactions spontanées entre enfants et parents sourds signeurs. Nous présenterons la méthodologie employée pour le recueil de données ainsi que les difficultés rencontrées dans la constitution du corpus. Nous détaillerons ensuite le schéma d’annotation développé avant de présenter les premiers résultats concernant la période d’émergence des premiers gestes et signes entre 9 et 13 mois.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
More information Ok Decline