Calendrier

Mois précédent Jour précédent Jour suivant Mois suivant
Par année Par mois Par semaine Aujourd'hui Rechercher Aller au mois
Télécharger au format iCal
Séance 8 Anna Ghimenton
Mardi 14 Mai 2019, 10:00 - 12:00
Clics : 556
par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Titre: Analyse perceptive du développement des attitudes linguistiques chez l’enfant francophone

Recherche réalisée par:

Anna Ghimenton (Université Lumière Lyon 2, Laboratoire DDL UMR 5596)
Vincent Arnaud (Université de Québec à Chicoutimi, Laboratoire DDL UMR 5596)

En associant différentes valeurs aux usages linguistiques, en les hiérarchisant, les locuteurs développent des jugements positifs ou négatifs à l’endroit de ceux-ci, appelés attitudes. Depuis les années soixante-dix, les études consacrées au développement des habiletés des enfants à évaluer les usages linguistiques ont reçu l’attention de chercheurs issus de cadres disciplinaires variés (Rosenthal 1974 ; Giles et al., 1983 ; Kinzler et DeJesus 2013). Si la période à laquelle l’enfant développe ses habiletés à évaluer les usages linguistiques comme standards ou régionaux semble située entre 5 à 11 ans, l’état actuel des connaissances en ce qui a trait au développement des attitudes linguistiques n’offre qu’une vision parcellaire et segmentée de la situation ; la trajectoire développementale restant, à ce jour, peu étudiée.
Dans le cadre de cette présentation, seront présentés les premiers résultats d’un projet de recherche en cours qui vise à observer a) l’émergence des attitudes linguistiques vis-à-vis de variantes sociolinguistiquement marquées chez l’enfant francophone et b) à analyser la (ou les) trajectoire(s) développementale(s) des attitudes enfantines entre 5 et 11 ans. Les préférences de 46 enfants francophones monolingues âgés de 5 à 11 ans concernant cinq variables linguistiques telles que l’alternance que / dont ou la liaison sont actuellement analysées en prenant, pour l’instant, en compte de l’âge en mois et le sexe. Le paradigme expérimental utilisé (matched guise, Lambert et al., 1960) vise à tester si les préférences des sujets s’orientent vers les variantes réputées standards ou, à l’inverse, vers celles plus marquées socialement.
Outre l’âge en mois qui constitue une variable indubitablement explicative des préférences enfantines pour les cinq variables linguistiques à l’étude, des différences entre les attitudes des garçons et des filles émergent également notamment en ce qui a trait à la variable « liaison » ; les filles préférant plus tôt la variante non socialement marquée. Cependant, cet écart s’amuït à mesure que l’âge (et donc le niveau de scolarisation) augmente. La significativité statistique de ces tendances a été évaluée en recourant à des modèles parcimonieux de régression logistique mixte pour chacune des cinq variables analysées. Les résultats de ce projet contribueront à alimenter une réflexion interdisciplinaire en tenant compte, à la fois, des aspects développementaux, et donc psycholinguistiques, et des caractéristiques sociolinguistiques des locuteurs.

Références
Barbu, S., Nardy, A., Chevrot, J.-P., & Juhel J. (2013). Language evaluation and use during early childhood: Adhesion to social norms or integration of environmental regularities? Linguistics, 51(2), 381411.
Giles, H., Harrison C., Creber C., Smith P. M., & Freeman N. H. (1983). Developmental and contextual aspects of children's language attitudes. Language & Communication, 3(2), 141-146.
Girard, F., Floccia, C., & Goslin, J. (2008). Perception and awareness of accents in young children. British Journal of Developmental Psychology, 26, 409-433. doi:10.1348/026151007X251712
Kinzler, K. D., & DeJesus, J. M. (2013). Children’s sociolinguistic evaluations of nice foreigners and mean Americans. Developmental Psychology, 49, 655-664. doi:10.1037/a0028740
Lambert, W. E., Hodgson, R. C., Gardner, R. C., & Fillenbaum, S. (1960). Evaluational reactions to spoken languages. The Journal of Abnormal and Social Psychology, 60(1), 44-51.
Nazzi, T., Jusczyk, P. W., & Johnson, E. K. (2000). Language discrimination by English-learning 5-month-olds: Effects of rhythm and familiarity. Journal of Memory and Language, 43(1), 1-19.
Rosenthal M. S. (1974). The Magic Boxes: Pre-school children's attitudes toward Black and Standard English. The Florida FL Reporter, 55-93.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
More information Ok Decline