Calendrier

Mois précédent Jour précédent Jour suivant Mois suivant
Par année Par mois Par semaine Aujourd'hui Rechercher Aller au mois
Télécharger au format iCal
Soutenance de la thèse de Mme Gulnar Sarsikeyeva
Vendredi 08 Janvier 2016, 14:00
Clics : 1349
par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

« Aspects littéraires et traductologiques de la tétralogie Le chemin d’Abaï de Moukhtar Aouézov »

 le vendredi 8 janvier 2016 à 14h, salle A 304

Jury :

  1. Daniel Bilous, Pr à l’Université Toulon-Var

Mme Wanda Dressler, CR HDR, CNRS Paris

  1. Jean-François Jeandillou, Pr à l’Université Paris Ouest, directeur
  2. Jean-René Ladmiral, MC HDR émérite, ISIT Paris
  3. Antonio Pamies Bertran, Pr à l’Université de Grenade, rapporteur
  4. Pedro San Ginés Aguilar, Pr à l’Université de Grenade, rapporteur

Résumé :

Cette thèse de linguistique et de traductologie, concernant Le chemin d’Abaï de Moukhtar Aouézov, mène une réflexion méthodologique sur la retraduction de cette œuvre, à partir de deux traductions réalisées en russe et en français, et une réflexion théorique inspirée par les travaux récents des traductologues et linguistes français et étrangers qui nourrissent le débat sur les avancées de cette science et trouvent ici un point d’application privilégié.

Il s’agit ainsi de réfléchir au pourquoi de cette retraduction, aux manques qu’elle tente de combler, aux démarches adoptées pour y parvenir et aux attendus d’une meilleure compréhension interculturelle, en cernant également les efforts des précédents traducteurs pour diffuser une œuvre littéraire à succès (de fait, elle a été adaptée dans plus de 110 langues).

Considérant les moyens utilisés pour (re)traduire, les effets de  textes obtenus pour s’adapter aux lectorats, nous avons également tenté d’évaluer le travail des traducteurs à la lumière des exigences d’aujourd’hui : realia, phraséologismes et parémies, vestiges d’une tradition orale abondamment représentée dans l’ouvrage, voilà ce qui constitue l’essentiel du corpus analysé et retraduit afin de lever les ambiguïtés et les incompréhensions suscitées par le texte originel.

Une appréciation de ses dimensions esthétique et philosophique a enfin été mise en place dans les derniers chapitres.

Mots clés : retraduction, traduction littéraire, esthétique littéraire, stylistique et linguistique, philosophie de la traduction, tétralogie épique

Lieu Université Paris Ouest bât A Salle A304
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
More information Ok Decline